sticky-logo

Watch Peace Talks

Home > WatchIssouf Ouattara

Il faut que la paix devienne notre religion

Issouf Ouattara
 10:31

Event: Abidjan Peace Talks
Location: Institut Français de Côte d'Ivoire
Date: 11/10/2019

Issouf Ouattara est président-fondateur de An-Nour sport academy football club, qui s’occupe des enfants non scolarisés. Dans sa quête d’une jeunesse éduquée, consciente et responsable, il a fait naître de ses réflexions un être nouveau, le prototype d’individu modéré: le Cogich. Selon lui, il faut cesser de vouloir la paix, il faut la faire. la seule condition pour advenir à une paix mondiale, c’est d’en faire une religion. La paix peut arriver, mais pour quelle soit pérenne, il faut l’enseigner aux enfants. “Ils se tuent mais ils parlent de paix. La paix n’existe pas sans la volonté pour l’avoir. Cesser de parler de la paix et faire la paix. Il faut que la paix devienne notre religion,” explique Ouattara.

Abidjan Peace Talks 2019.

Tags:

Issouf Ouattara

Issouf Ouattara, né le 14 janvier 1993 à Anyama (Abidjan), est étudiant en sciences de gestion à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Directeur des ressources humaines de l’ONG Assistance à tous en Côte d’Ivoire (2AT-CI), Junior, comme l’appellent les intimes, est président fondateur de An-Nour sport academy football club et conseiller de la plateforme des présidents de conseils scolaires d’Anyama. Accusant l’oisiveté et l’irresponsabilité parentale de la montée grandissante du banditisme dans sa ville natale, le jeune homme a tout de suite lancé un centre de formation de football pour occuper sainement les enfants non scolarisés. Toujours dans sa quête d’une jeunesse éduquée, consciente et responsable, il a fait naître de ses réflexions un être nouveau, le prototype d’individu modéré et réglé dans ses mœurs et ses agissements : le Cogich. Au moyen de ses qualités d’orateur et de son leadership, il a fait rapidement partager cet esprit à bon nombre de jeunes pour en faire une communauté, l’Association générale de Cogich (AGC), dont il est le président. D’où son pseudonyme Papa Cogich. En plus de ses actions, son altruisme et son amour pour la paix ont favorisé sa participation aux assises de la jeunesse pour la sécurité les 1er et 2 août 2019 à Anyama, où il a dirigé les réflexions sur la cohésion sociale, et son intervention sur les conséquences de la drogue le dimanche 25 septembre 2019 à Dabou à l’occasion de la journée culturelle de « Agir pour tous ».

Top